A mi-chemin de Sercq et de Guernesey, l’île de Herm a la réputation d’être inaccessible. Autrefois, les pirates ne s’y sont pas trompés et en on fait leur repère.

Pourtant, il est bien difficile de résister à la tentation de s’y rendre après l’avoir contemplée des hauteurs de Sercq ou de Guernesey. L’accès certes n’est pas aisé et l’équipage devra ouvrir les yeux pour reconnaître les alignements des courtes passes. On fera également attention au courant qui peut être fort en ces parages.

Sur la côte Ouest, le port de Herm assèche à basse mer et on y échoue en bordure d’une plage de sable fin. De cet endroit privilégié, on peut observer à marée montante, un sommet du folklore local : des dizaines de bateaux rapides à moteur quittant Guernesey à grande vitesse pour venir étancher au Mermaid Pub de Herm la trés grande soif de bière de leur équipage !

Il n’est pas rare qu’au retour vers Guernesey, la trajectoire de ces pneumatiques à moteur soit beaucoup moins assurée qu’à l’aller. En effet, suite à un phénomène encore inexpliqué par les spécialistes de l’hydrographie maritime, quelque soit l’heure de la marée et son coefficient, les courants sont toujours plus forts en sortant du Mermaid pub qu’en y allant ! Certains habitués assurent même qu’au terme de certaines soirées trés arrosées, il est arrivé que l’entrée du port de St Peter – Guernesey se déplace de plusieurs miles par rapport à sa position théorique !