Quand on évoque des eaux turquoises et des plages de sable blanc, on pense spontanément aux Bahamas ou aux Seychelles. Pourtant, il existe au large du Cotentin un paradis secret qui ressemble à ces rivages exotiques, à la températue près…l’archipel des Ecrehou (curiosité grammaticale, il faut l’écrire sans "s").

Ce sera notre première escale en venant de Carteret sur la route de Jersey. On y accède par le sud en empruntant le passage délicat de la roche Bigorne.

Attention, l’endroit est soumis à de forts courants de marée et les conditions peuvent s’y avérer intenables par vent contre courant.

Les Ecrehou sont une escale de beau temps.

Si on choisit d’y séjourner le temps d’une marée, on pourra mouiller dans le chenal en eaux profondes à l’Est de Maîtresse île ou plutôt se poser sur le sable au pied de Marmotière, seul îlot de l’archipel habité une partie de l’année. "Habité" est d’ailleurs un bien grand mot puisque les maisons n’y ont ni eau courante, ni électricité.

Avec un peu de chance, au début de la marée montante, quelques phoques gris pointeront leur museau autour d’Aleva.